Chaque année

plusieurs artistes sont invités d'honneur des Caudalies marquant ainsi la qualité et l'importance de leur travail.

INVITÉS D'HONNEUR 2021

Alain le Junter artiste peintre au Caudalies Mudaison.jpg
Le Junter 1- (100-x100-cm-)-j_edited.jpg

ALAIN LE JUNTER

 Artiste peintre né à Alençon (Orne) en 1952.                          
     Etudes artistiques à l’Université Paris I
           Comment définir mon travail ?  Figuratif, bien sûr, mais  au-delà  de  la simple représentation  du motif,  mes tableaux  par leur structure et les techniques utilisées s’inscrivent plutôt dans les recherches  de la Figuration Narrative.

          Œuvres figuratives, par la présence de personnages, d’animaux, d’objets ... mis en scène dans un espace multiple, volontairement éclaté, et présentant différents niveaux « d’écriture » : figures diverses, entrelacs, signes gravés dans la couche picturale, ou encore fragments traités dans une facture très réaliste.

         Œuvres narratives aussi, avec ces personnages, ces « formes » qui, dans un jeu de miroirs, de mises en abyme, de passages d’un plan à un autre, se plaisent à interroger, voire déranger le spectateur.  Sans donner toutes les clés de lecture, la narration  naît de la confrontation du passé - citations ou emprunts  à des œuvres classiques - et  de mon propre  questionnement sur notre  époque.  Narration  onirique aussi,  par la pratique du dessin automatique, cher aux surréalistes.

         Sur le plan technique : différents enduits ou marouflage de papier sur la toile  pour lui conférer la  texture  et  l’épaisseur nécessaires à la gravure , feuille d’or, pigments avec un liant à base de cire saponifiée , ...

          Ma réflexion sur la peinture n’est donc pas purement sémantique, c’est aussi la recherche d’une syntaxe, d’une écriture  plastique personnelle.

Pour en savoir plus

BERNARD OLLAGNON

 "Le libre jeu des formes et des matières". Après une carrière d’éducateur spécialisé auprès de jeunes en difficultés, Bernard Ollagnon se consacre à la sculpture qu’il a beaucoup utilisée en institut de rééducation. Autodidacte, il a fait le choix depuis quelques années de s’attaquer à la figure. Il s’est confronté à la question de la représentation en évitant l’écueil de l’académisme. L’artiste prend un plaisir intense à mélanger les matières et à assembler le métal, le bois, le stuc, le chanvre et tous autres éléments trouvés pour accentuer les postures des personnages. Ce mélange composite donne toute leur singularité à ses sculptures où le mouvement se conjugue avec la densité des formes.Vivian Maieret le Champsaur, Objectif

Image, Vincennes Image Festival,…

Pour en savoir plus

Bernard Ollagnon sculpteur au Caudalies Mudaison

CATHERINE BAUD

Fais ce que tu aimes, et fais le souvent 

Artiste photographe, ayant suivi un cursus à l'ENSP (Ecole Nationale Supérieure de la Photographie) à Arles. 

Création collective du festival le Printemps des Photographes à Sète.

Cours d'art plastique depuis 2015.

Cours de calligraphie depuis 2019.

Expositions solo et collectives au niveau national.

Sensible à toutes formes de création, d’art ou d’artisanat, la photographie retient mon attention et nourrit mon imaginaire depuis une douzaine d’années. Dans la forme, mon travail s’oriente vers des constructions graphiques, des lignes claires, des images sobres, un brin dépouillées. Dans le fond, il parle surtout de ressentis, d’émotions, en bref, d’humanité.

En ce qui concerne mon travail pictural, les influences sont principalement le pop art et le street art contemporain. Les couleurs vives et mouvements dynamiques en sont les caractéristiques principales. Ce qui m'attire, c'est peindre l'humain en le réinterprétant.

 

Influences

Gilbert Garcin, Michael Kenna, Sophie Calle, Emmanuel Michel, Rothko, Ernest Pignon Ernest, Saype, Liz Brizzi, Arno Rafaël Minkkinen

Pour en savoir plus

Capture d’écran 2021-04-27 à 19.15.54.
Catherine Baud Mr Panama.png
Zephir.jpg